Week-end stratégie pour TDS Racing aux USA

19 septembre 2017

Le circuit des Amériques situé à Austin (Texas) a accueilli la sixième manche du championnat du monde d’endurance (WEC) 2017. C’est un tracé récent et abrasif pour les gommes ; il est composé de vingt virages et possède la particularité de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Une autre caractéristique du circuit texan, est son dénivelé avec une différence de plus de 40 mètres entre le point le plus haut et le plus bas; enfin le premier virage, appelé l’Epingle, donne toujours lieu à des faits course spectaculaires. Autre paramètre important à prendre en cause; la chaleur qui met à rude épreuve les pilotes et les mécaniques. Samedi, la température extérieure atteignait 34°et plus de 40° dans le cockpit d’une LMP2 !

Le trio tricolore du TDS Racing a vécu un week-end de course intense. Dès les premiers essais libres Matthieu Vaxivière, Manu Collard et François Perrodo réalisaient le second meilleur temps aux côtés de la voiture sœur du team de Xavier Combet. Lors de la 3e séance libres, ils plaçaient même l’ORECA07 n°28 sur la première ligne LMP2, après avoir signé le meilleur tour de la classe, toutes séances d’essais libres confondues.

Matthieu et François étaient désignés pour la séance qualificative et réalisaient le 8e chrono des LMP2 (1:55.831) qui plaçait la n°28 sur la 6e ligne de la grille de départ. Au feu vert, Matthieu surprenait tous ses adversaires et prenait l’avantage sur trois autres LMP2, mais un contact avec un concurrent allait l’envoyer en tête-à-queue, le Français passait dès lors la plus grande partie de son relais à remonter dans le peloton pour retrouver sa place. 

Tout au long du week-end François Perrodo mettait en évidence, son excellente progression, aussi bien en essais qu’en course. Emmanuel Collard menait sa barque avec autorité. En fin de course, la voiture se met à perdre de son potentiel, ensuite l’équipe écope d’une pénalité. Dès lors l’issue de la course n’allait pas permettre au TDSRacing de démontrer son potentiel. Un potentiel qui existe réellement au vu des performances des trois pilotes.

Xavier Combet, Team Manager : « Matthieu a vraiment pris un très bon départ, malheureusement son accrochage du premier tour nous a fait perdre 45 secondes. Il a tout fait pour les rattraper, mais nous avons par la suite écopé d’une pénalité pour être rentrés aux stands à la fin du troisième tour du safety car – et non après le troisième tour. Nous avons également rencontré un problème de perte de puissance en fin de course, qu’il nous faudra élucider et comprendre avant la prochaine course. Nous avons pourtant très bien travaillé ce week-end. François nous étonne course après course, son évolution dans le proto est juste incroyable. La pointe de vitesse de Matthieu, l’expérience de Manu et l’évolution de François sont des atouts considérables qui mettent aujourd’hui en évidence tout le bon-fondé de ce team. Nous sommes dans une saison où les courses s’enchaînent à un rythme élevé; nous passons de continent en continent, et nous allons tout faire pour trouver les ressources nécessaires et avoir plus de réussite, car nous avons un véritable potentiel. »

François Perrodo (FR) « Je pense que nous avons vraiment fait du bon boulot. Nous avons tenté un « truc » au niveau de la stratégie pneumatique qui aurait pu payer sans les différentes petites choses qui nous sont arrivées. Mais ce n’est pas grave, le principale c’est justement d’avancer ensemble. En ce qui concerne mon pilotage à moi,  je ne suis pas mécontent car j’ai commencé ‘petitement’ et puis au fur et à mesure des séances libres 1, 2, 3 et la qualif’, j’ai réussi à m’améliorer. Le circuit est très exigeant physiquement et très technique ; je l’aime beaucoup mais la chaleur est tout simplement insupportable, la température à l’intérieur du cockpit était supérieure à 44° ce qui m'a considérablement compliqué la tache. On voulait partir sur une stratégie à double relais, mais j’ai très vite compris que je n’arriverai pas tenir aussi longtemps dans ces conditions. Alors, nous sommes revenus à des simples relais et ça marchait bien car nos arrêts étaient très rapides. Je me sens de mieux en mieux dans la voiture et ça, c’est vraiment positif. Au cours de mon premier relais, je me suis régalé car j’avais des gommes neuves, j’ai pris beaucoup de plaisir  à piloter un proto dans les Esses, les enchainements rapides dans les secteurs 1 et 2. Je connaissais le circuit pour y avoir roulé l’année dernière en GT, mais il n’y a pas photos ; c’est quand même plus sympa au volant d’une LMP2. »

Emmanuel Collard (FR) : « Mon premier relais m’a permis de trouver rapidement les bonnes sensations tout en sachant que je m’élançais avec des gommes déjà utilisées pour la qualif’ de la veille et un relais de François. La même situation s’est reproduite lors de mon deuxième relais avec les pneumatiques utilisés par Matthieu. De plus, nous avons eu un problème de puissance: je perdais plus de 7 km/h dans la ligne droite. C’est rageant car nous avions tous de bonnes sensations. »

Matthieu Vaxivière (FR) : « Nous avons réalisé une bonne qualif’ tout en sachant que nos adversaires avaient utilisé des gommes plus tendres que nous. Nous avons été surpris par la performance de François qui fait d’énormes progrès en qualification par rapport à ce que nous lui demandons. Il a amélioré d’une seconde et demie sa prestation. C’est vraiment bien pour l’équipe. De toute façon, notre objectif n’était pas la qualif’ mais la course. D’habitude, c’est Manu (Emmanuel Collard) qui prend les départs mais là, à Austin, on nous imposait un temps de roulage obligatoire de 80 minutes maximum,à cause de la température très élevée, on a donc changé notre stratégie habituelle, et c’est moi qui ai commencé. J’avais pris un excellent départ et gagnais de précieuses places mais il y a eu ce contact avec un concurrent et je suis parti en tête-à-queue. Certains secteurs du circuit rendent les dépassements délicats, il faut donc redoubler d’attention. »

 

 

TDS RACING'S KEYWORD IN COTA: STRATEGY

The circuit of Americas (CotA) in Austin, Texas was the sixth round of the 2017 WEC championship. It's a recent and very abrasive track for the tyres. It is made up of twenty turns and has the special feature of turning counter clockwise. Another characteristic of the circuit is the 40 metre difference between the highest and lowest point of the circuit. Least but not last, the first turn called “the hairpin”, always gives rise to spectacular racing. Other important parameter in COTA is the heat which can be severe for the drivers as well as for the cars. On Saturday, the outside temperature reached 34 ° and over 40 ° in the cockpit of an LMP2!

The TDS Racing French trio experienced a very intense weekend in the USA. Starting in the very first free practice session (FP1) Matthieu Vaxivière, Manu Collard and François Perrodo set the second fastest time alongside the sister car of Xavier Combet's team. In the third free practice session (FP3), they even placed #28 ORECA07 on the first row of the LMP2 category having secured the overall LMP2 best lap of the class of all free practice sessions. 

Matthieu and François were designated to qualify the car, they set the 8th LMP2 chrono (1:55.831) placing #28 ORECA on the 6th row of the starting grid. At the green light, Matthieu had a rocket start overtaking three other LMP2, but a contact with a competitor made him spin and the Frenchman spent the rest of his relay to make it up. François Perrodo confirmed an excellent progress throughout the weekend, both in practice and in the race. Emmanuel Collard led his runs with authority. At the end of the race, the car began to lose power and in addition the team received a penalty. The outcome of the race did not allow the team to demonstrate its real potential.

Xavier Combet, Team Manager: Matthieu really got off to a very good start, unfortunately his first lap collision cost us 45 seconds. He did everything he could to catch up, but we also received a penalty for returning to the pits at the end of the third lap of the safety car - and not after the third lap. We also experienced a power loss problem at the end of the race, which we'll have to understand and solve before the next event. Nevertheless, we performed very well this weekend. François surprises us race after race, his progression in the LMP2 is just incredible. Matthieu's top speed, Manu's experience and François' progress are considerable assets that highlight the team's merits. We are in a season where the races follow one another at a fast pace as we are moving from continent to continent, but we will do our very best to find the necessary resources and be more successful, because we have real potential.”

François Perrodo (FR): I think we really did a good job. We tried something with the tyre strategy that could have paid off without the different little things that happened to us. But it doesn't matter; the main thing is to move forward together. As far as my own driving is concerned, I'm not unhappy because I started 'small' and I managed to improve all along the  free practice sessions and the qualifying. The circuit is very demanding and quite technical. I like it very much, but the heat gave me a hard time. The temperature inside the cockpit was above 44° and it was hard for me. We wanted to start with a double stint strategy, but I quickly realized that I wouldn't be able to cope with these conditions for so long. So we went back to simple stints and it worked well because our pit stops were very fast. I really feel better and better in the car and that's really positive. I had a lot of fun during my first stint as I had new tyres. I really enjoyed driving the LMP2 in the "S" and the fast sequences in sectors 1 and 2. I knew the track for having raced there last year in GT, but you can't compare: it's still nicer to drive a LMP2!”

Emmanuel Collard (FR): I found my pace in the  first stint even though I was using tyres that had been used for  qualifying and François's first stint. The same situation happened again during my second stint with Matthieu's tyres.And in addition we suffered from a power problem: I was losing over 7 km/h in the straight line. It's frustrating because we all had good feelings.”

Matthieu Vaxivière (FR): We made a good qualification session knowing that our opponents were running with softer tyres. We were really surprised by the performance of François, who is making huge progress in qualifying.He improved his performance by a second and a half. It's really good for the team. In any case, our goal was not the qualifying but the race. Usually, Manu (Emmanuel Collard) starts the races but in Austin, we were asked to drive for a maximum of 80 minutes because of the very high temperatures, so we changed our usual strategy, and I did it. I had a rocket start and gained valuable places but there I had a contact with another LMP2 and I spun. Here in Austin, some sections of the circuit make overtaking tricky, so you have to pay extra attention.”