TDS Racing 4ème à Fuji dans des conditions climatiques extrêmes

17 octobre 2017

Le Fuji International Speedway, connu pour sa météo capricieuse, accueillait la 7e manche du Championnat du Monde WEC 2017. Le brouillard épais et la pluie ont été d'actualité tout au long du week-end.

Pour François Perrodo, Matthieu Vaxivière et Emmanuel Collard, le circuit de Fuji rappelle de bons souvenirs, car c'est sur cette piste qu'ils avaient signé leur premier podium ensemble en 2014. Ils arrivaient donc au Japon avec la ferme intention de renouveler l'opération. La météo en aura décidé autrement, bien que le résultat était à portée de mains. 

Dès la première séance d'essais libres de vendredi, l'Oreca 07 #28 du TDS Racing signait le deuxième meilleur chrono, des résultats en adéquation avec la motivation du trio français. Avec une météo compliquée, ils signaient le 6e et 9e temps des deux séances suivantes.  Pour la qualification, le team choisissait de faire partir François Perrodo en premier en laissant à  Matthieu Vaxivière la tache de signer un chrono dans les pires conditions de piste. Ils qualifiaient la voiture 9e des LMP2, et la plaçaient sur la 7e ligne de la grille de départ.

François Perrodo prenait son premier départ d'une course WEC en LMP2. Avec une météo plus que capricieuse et pour des raisons de sécurité évidentes, la direction de course prenait la décision de lancer le départ derrière la voiture de sécurité. Ce n'est qu'au bout d'une quinzaine de minutes que les feux passaient au vert, mais malheureusement pas pour une très longue durée, puisque la visibilité se faisant de moins en moins évidente, la voiture de sécurité reprenait la piste, avant une interruption totale de 20 minutes sous drapeaux rouges. Emmanuel Collard prenait le relais après l'interruption et menait sa barque tant bien que mal dans des conditions de piste toujours très compliquées. À la mi-course, l'Oreca 07 #28 prenait la tête du classement LMP2. Après plusieurs autres interventions de la voiture de sécurité liées à la météo ou à des sorties de pistes de concurrents, Matthieu Vaxivière emboitait le pas de son coéquipier, mais pas pour très longtemps, car les 6 Heures de Fuji allaient être arrêtées prématurément après un deuxième drapeau rouge. La monture du TDS Racing termine au pied du podium avec une petite frustration, car elle était en lice pour le podium final.

Xavier Combet, Team Manager : « Nous avons vécu une course à rebondissements dus aux conditions météo extrêmes ce week-end, avec beaucoup de brouillards épais et une piste très mouillée, qui ont obligé la direction de piste à neutraliser la course à plusieurs reprises soit par des voitures de sécurité, soit par des interruptions totales avec drapeaux rouges. Nous avons réussi à intégrer au maximum ces interruptions dans notre stratégie de course, ce qui nous a permis de toujours bien figurer au classement LMP2 et d'être en position de jouer le podium. Nos trois pilotes, dont François (Bronze), ont pris le volant, ce qui n'est pas le cas des équipes qui nous devancent. Si nous avions pu reprendre la piste après le deuxième drapeau rouge, nous pouvions faire mieux. Cela étant dit, je comprends les décisions de la direction de piste, qui ont été prises avec tout le bon sens qu'il faut pour préserver la sécurité des pilotes et des écuries. Ce qu'il faut retenir de notre week-end japonais, c'est que nous étions dans le rythme, que la voiture se comportait bien même dans ces conditions extrêmes, et que nos pilotes n'ont pas commis de faute sur une piste très piégeuse. Également la performance de François qui prenait le départ pour la première fois et qui a bien su gérer les complexités de la météo et la très faible visibilité en piste. »

François Perrodo (Bronze) « C'est la première fois que je prenais le départ d'une  course WEC et qui plus est, au volant d'un proto. Je savais que ça allait être un peu compliqué à la vue des conditions météo, et je confirme... ça l'a été... Je n'ai pas pris un très bon départ et je me suis retrouvé derrière des GT. Avec la pluie et les projections c'était assez difficile à gérer par la suite. Je parvenais à les rattraper dans les secteurs rapides, mais dans le secteur 3, je ne pouvais pas faire mieux car elles avaient beaucoup plus d'adhérence que moi et je voulais surtout garder la voiture en piste.  Mais mon objectif était avant tout de faire le job, de ramener la voiture en bonne position. La sortie de la voiture de sécurité à la fin de mon relais m'a permis de reprendre le train des LMP2 et de remettre la voiture à Manu, en bon état et dans la course. En conclusion, nous partons derniers des LMP2 et terminons 4e, ce n'est pas si mal et si la course avait repris son cours, on aurait pu faire un très bon résultat car Matthieu était très motivé et notre stratégie avait été bonne. »

Emmanuel Collard (Platinum) : « Nous avons bien travaillé ce week-end et globalement, tout se passait très bien au sein du team et avec la voiture. Mais la météo était vraiment compliquée... beaucoup d'eau sur la piste et une visibilité très limitée. J'ai tout de même trouvé mon rythme dans ces conditions, et nous étions en lice pour le podium. Je trouve dommage de ne pas avoir pu reprendre la course après le deuxième drapeau rouge, car nous pouvions être bien placés sur le podium. Mais la sécurité doit être respectée. »

Matthieu Vaxivière (Gold) : « Ça a été une course étonnante avec 6 sorties de voitures de sécurité et deux interruptions totales, à cause d'une météo plus que capricieuse. Le brouillard était difficile à gérer et la piste détrempée. Au final, je n'ai pas eu l'occasion de rouler énormément, et même si la sécurité des pilotes est bien entendu très importante, je regrette de ne pas avoir pu reprendre la piste après le deuxième drapeau rouge, car nous avions bien géré notre stratégie, et nous n'avions plus de stop à réaliser. Ce qui veut dire que nous serions passés devant les concurrents qui nous devançaient et que nous aurions été sur le podium... peut-être même sur la plus haute marche. C'est dommage, mais ce sont les mêmes conditions pour tout le monde et maintenant, nous nous concentrons sur Shanghai dans 15 jours. »  

 

IN EXTREME WEATHER CONDITIONS, TDSRACING REACHES A GOOD 4TH POSITION

The Fuji International Speedway, well known for its very special weather conditions, was the scenery of the 7th round of the WEC Endurance Championship this weekend. This year was another demonstration of what Mount Fuji can offer, in fact, fog and rain were part of the game all along the race weekend.

For the French trio François Perrodo, Matthieu Vaxivière and Emmanuel Collard, the Speedway is synonym to great memories as it is right here, three years ago in 2014, that they reached their first podium all together. Thus, they made it to Japan with the idea to renew this experience, but the weather decided it to be for another day, even though the podium was near.

As soon as in the first free practice session on Friday, #28 Oreca 07 TDS Racing set the second fastest time, a result in accordance with the motivation of the French trio. With complicated weather conditions, they finished 6th and 9th of the next two sessions.  For the qualification, the team chose to have François Perrodo (Bronze driver) starting first, giving Matthieu Vaxivière (Gold) the hard task to fight with the worse weather conditions at the end of the session. They qualified 9th in the LMP2 category, putting the car on the 7th row of the starting grid.

For the first time in his WEC championship career, François Perrodo started the race at the wheel of an LMP2. With the weather being more than capricious and for obvious safety reasons, the race director decided to launch the race behind the safety car. It was only after about fifteen minutes that the lights went green, but unfortunately not for a very long time, as the visibility was becoming worse lap after lap. The safety car came out another time, until the director decided a total interruption under red flags for 20mn. Emmanuel Collard took over after the interruption did the best he could in always very complicated track conditions. At mid-race, the Oreca 07 #28 took the lead in the LMP2 classification. After several other safety cars and/or yellow and FYC flags (because of the weather or the competitors' off-roads), Matthieu Vaxivière followed in the footsteps of his teammate. It did not last very long, because the 6 Hours of Fuji were going to be stopped prematurely after a second red flag. The TDS Racing drivers finished at the bottom of the podium in 4th position with a little frustration, as they were close to the podium steps.

Xavier Combet, Team Manager: “We experienced a race of twist and turns due to the extreme weather conditions this weekend. A lot of thick fog and a very wet track forced the race director to neutralize the race several times, either with safety cars or with red flags for total race interruptions. We succeeded in making maximum use of these interruptions in our race strategy, which allowed us to keep our position in the LMP2 classification and to be able to fight for the podium. Our three drivers,  including François (Bronze) raced, which is not the case for the teams that are ahead of us. If we had been able to get back on track after the second red flag, we could have done better. That being said, I fully understand the decisions of the race director, which have been made with all the common sense that is necessary to preserve the safety of drivers and teams. What we have to remember from our Japanese weekend is that we were in the rhythm, that the car was behaving well, even in these extreme conditions, and that our drivers did not make any mistake on a very tricky track. Also to be noted, the fine performance of François who started the race for the first time and who knew how to handle the complexities of the weather.”

François Perrodo (Bronze): “This is the first time I've ever started a WEC race and further more driving a prototype car. I knew it was going to be a bit complicated because of the weather conditions, and I can confirm... it was.... I didn't get off to a very good start and ended up behind GT cars. With the rain and the water projections, it was pretty hard to manage. I did catch up with them in the fast areas, but in sector 3, I couldn't do better because they had a lot more grip than me and I wanted to keep the car on track.  But my goal was above all to get the job done, to bring the car back in a good position. The safety car at the end of my run allowed me to get back into the LMP2 field and to give Manu a car in a good condition and back in the rhythm. In conclusion, we start at the back of the LMP2 grid and finish 4th, it's not so bad and if the race had resumed, we could have made a very good result because Matthieu was very motivated and our strategy had been good.”

Emmanuel Collard (Platinum): “We worked well this weekend and overall, everything was going very well within the team and with the car. But the weather was really complicated... a lot of water on the track and very limited visibility. I still found my rhythm in these conditions, and we were in the position to fight for the podium. It was a pity not to have been able to resume the race after the second red flag, because we could have been on the podium. Anyway, safety decisions must be respected.”

Matthieu Vaxivière (Gold): It was an astonishing race with 6 safety cars and two total red flag interruptions, because of a very bad weather. The fog was difficult to manage and the track was really wet. In the end, I didn't have the opportunity to drive a lot, and even though the drivers' safety is of course very important, I regret that I wasn't able to get back on track after the second red flag, because we had managed our strategy well, and we didn't need to stop anymore. Which means that we would have been ahead of the competitors ahead of us and thus on the podium... maybe even on the highest step. It's too bad, but it's the same conditions for everyone and now we're focusing on Shanghai in 15 days.”